Dans ces circonstances particulières, nos données révèlent comment la fréquentation vélo a évolué en Europe. Plus que jamais, nous aidons les collectivités à mesurer l’impact de la situation sanitaire sur la fréquentation cyclable et piétonne, aussi bien sur les aménagements cyclables temporaires que les sentiers de randonnées ou les parcs & jardins. Contactez-nous !

Liste des articles
12 septembre 2019
« Si vous faites le nécessaire, les cyclistes viendront », la preuve parisienne.
Partager cet article

Après avoir installé le premier compteur pour la ville de Paris en 2008, le mandat 2015-2020 a été décisif pour le développement du vélo à Paris. Et s’il sera sans doute difficile de terminer la totalité du plan pour l’année prochaine, le nombre de km de pistes cyclables devrait atteindre le millier en 2020, soit 50% de l’objectif fixé. Comme le souligne Anne Hidalgo, Maire de Paris :

.«Nous avons préféré la qualité à la quantité. Pour sécuriser les cyclistes, nous avons aménagé de véritables infrastructures consacrées au vélo. Et plutôt que de simples marquages au sol, nous avons privilégié les pistes protégées. Toutes les grandes artères, jusqu’ici réservées aux seules automobiles, sont concernées.».

Et les conséquences sont de plus en plus visibles. La ville progresse dans l’Index Copenhagenize 2019, et comme le rappelle Christophe Najdovski, la fréquentation vélo augmente. Les données sont encore récentes, mais sur les quais Pompidou, la fréquentation a par exemple augmenté de 67% entre juillet 2018 et 2019. Sur le boulevard Voltaire, le trafic a lui plus que doublé sur la même période.

Autre signal fort du développement du vélo comme sujet majeur, la rentrée politique d’Anne Hidalgo a été marqué par l’inauguration phare de l’Eco-DISPLAY Classic rue de Rivoli ce mois. Installé sur l’une des artères les plus célèbres de Paris, cet afficheur est par ailleurs un vrai outil au service de la communication de la ville. Et si plus d’une centaine de villes se sont déjà équipées de ce type de mobilier, il est clair que cet afficheur installé à proximité de l’Hôtel de Ville compte parmi les plus visibles qu’Eco-Compteur ait pu installer.

 

Nous avons été ravis de constater que cet afficheur a suscité des réactions positives d’un grand nombre d’acteurs pro-vélos, signe de sa réponse à un vrai besoin côté usager : d’une part crédibiliser les aménagements comme utiles car empruntés (même si elles semblent « vides » en apparence), d’autre part rendre visible de tous la pratique du vélo.

Il est notable que l’adjoint aux Transports et la Maire elle-même se soient déplacés pour cette inauguration (dans le cadre d’une plus longue balade à vélo pour inaugurer les aménagements). Après avoir donné rendez-vous à vélo à la rentrée, Anne Hidalgo a joint le geste à la parole. On mesure ici l’évolution du vélo vu auparavant comme mode de transport sportif, récréatif et même inutile ou dangereux, pour devenir un outil de mobilité urbaine efficace et pragmatique, adapté aux enjeux du XXIe siècle.

Et on ne peut désormais que souhaiter que cette visibilité politique du vélo à Paris donne des idées aux responsables des villes partout dans le monde, petites ou moyennes. L’enjeu est à présent que ces villes se saisissent de la question de la mobilité et du vélo comme « solution simple aux problèmes les plus compliqués du siècle ».  Nous continuerons d’accompagner ce développement de villes à taille humaine, les plus inclusives possibles, en fournissant une base objective de discussion : des données de fréquentation.

Il n'y a pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Entrez votre nom
Entrez votre email

Contactez-nous !