Contexte global

Depuis l’indépendance de Singapour en 1965, une politique importante de construction de terre-plein permettant de gagner de la terre sur la mer a été mise en place, conduisant à une augmentation de 23% de sa superficie originale. Pour autant, cette île asiatique reste extrêmement densément peuplée  (elle figure à la 3e place des pays les plus densément peuplés du monde) et fait face à une demande importante de construction de logements et d’équipements urbains.

Malgré cela, conscients de la nécessité d’améliorer la qualité de vie de ses habitants, et mu par la volonté de faire de Singapour la capitale asiatique du développement durable, le gouvernement singapourien, sous l’égide du National Parks Board, a mis en place une importante politique de développement d’espaces verts et d’aménagements floraux. Et c’est ainsi qu’à pu voir le jour Gardens By the Bay, parc urbain d’envergure mondiale construit et aménagé par des architectes et paysages de renommée internationale pour un montant global de plus d’un milliard de dollars.

Contexte local

Gardens by the Bay est un parc naturel urbain qui s’étend sur 101 hectares de terre-plein situé au centre de Singapour. Il abrite pas moins de 500 000 espèces différentes de plantes et est extrêmement populaire auprès des visiteurs avec déjà plus de 20 millions de visiteurs en quelques années.

Le parc est divisé en trois sections différentes : Bay South Garden, Bay East Garden et Bay Central Garden. Le plus important est Bay South Garden, avec 54 hectares. En raison de sa taille importante et de sa localisation, il comprend un grand nombre d’entrées différentes, avec des profils de fréquentation spécifiques.

gardenByTheBay_CaseStudy

Résultats de comptage

Les 17 compteurs installés aux différents entrées de Gardens by the bay sont utilisés par les autorités locales pour suivre l’évolution de la fréquentation et collecter des données à des fins de communication et de justification des investissements conséquents réalisés pour ce gigantesque parc urbain.

Les données de comptage collectées permettent aux décideurs clés de construire des politiques efficaces de communication, notamment lors de la visite du millionième, puis du dix-millionième visiteur.

Les compteurs ont également permis de mesurer avec précision l’impact des différents événements organisés. Par exemple, plus de 80 000 visiteurs se sont rendus à Gardens by the bay la semaine de l’inauguration, un record de fréquentation égalé uniquement la semaine de la fête Nationale. Les concerts de Jason Mraz et Jennifer Lopez ont attiré 60 000 visiteurs la semaine des événements.

Pourquoi Eco-Compteur ?

Nos compteurs ont été choisis pour leur imperméabilité, leur autonomie (nos Poteaux Urbains fonctionnent sur batterie), et leur discrétion. 3 ans de données ont déjà été collectées.

Les Poteaux Urbains ont également été produits dans une couleur spéciale pour correspondre parfaitement à la charte graphique du parc !

IMG_0142