Une démarche volontariste qui porte ses fruits

Depuis 10 ans, la Métropole de Lyon a engagé une démarche volontariste pour favoriser l’usage du vélo dans la Métropole. Il s’agit notamment de la mise en place progressive d’un réseau cyclable cohérent, du déclassement de l’autoroute A6/A7, ou de l’installation d’un baromètre cyclable à la sortie du Tunnel de la Croix-Rousse spécifiquement dédié aux modes doux. Le dynamisme des associations pro-vélo implantées sur le territoire ont également permis d’encourager le développement de la pratique.

Depuis 2016, la Métropole a mis en ligne les données de ses 71 points de comptage vélo sur une Page Publique +, un outil de communication conçu par Eco-Compteur pour partager les données de plusieurs points de comptage.

Les associations pro-vélo, comme le collectif Valve ou encore la Ville à Vélo, étaient bien évidemment très demandeuses de ces informations de fréquentation, précieuses pour mesurer les progrès accomplis au cours de la dernière décennie.

+370% en dix ans 

Ainsi, la croissance du trafic cycliste est de +15% par an depuis 6 ans, et de 370% en 10 ans. Le 1er axe cycliste de la Métropole est le Cours Gambetta où passe en moyenne 3 500 cyclistes chaque jour. Le cours étant emprunté par 13 000 voitures et camions d’après les comptages routiers effectués, on estime donc que plus de 20% des usagers (hors piétons) de cet axe sont des cyclistes.

On le constate, l’intérêt des données de fréquentation vélo est de briser les préjugés sur son usage au quotidien. Et de faire en sorte que les discussions soient basées sur des faits, en toute transparence.

Voir l’article de France 3 consacré aux bons chiffres de fréquentation