Un plan vélo ambitieux

La Ville de Paris a voté un plan vélo ambitieux 2015-2020, avec un objectif d’atteindre 15% des déplacements effectués à vélo d’ici 2020. Le plan est doté de 150 millions d’euros pour permettre notamment de doubler la longueur des voies cyclables d’ici 2020.

Le plan est organisé autour de la réalisation d’un réseau structurant et d’un réseau secondaire. Le réseau structurant dénommé REVe – Réseau express vélo – sera mis en place sur les axes Nord-Sud et Est-Ouest, sur les berges de Seine, et permettra de relier les bois de Vincennes et de Boulogne.

Le réseau secondaire permettra de mailler le territoire parisien pour assurer une couverture plus fine du réseau cyclable et résorber les coupures urbaines qui freinent le développement de la pratique (ponts, places et portes de Paris).

La réalisation de ces infrastructures s’accompagne de la création de 10 000 places de stationnement vélo supplémentaires, et de la mise en place d’une aide spécifique pour l’achat de vélos électriques, triporteurs et vélos cargos.

Un programme complet de suivi de la fréquentation

Pour suivre la mise en place de ce plan vélo, la Ville de Paris a installé 36 compteurs et déploiera à terme 100 points de comptage afin de mesurer avec précision l’évolution de la pratique du vélo sur l’ensemble de son territoire. Les compteurs automatiques sont installés sur des voies dédiées (pistes cyclables) et partagées (bandes cyclables et couloirs de bus). Ils permettront de collecter des données précises et fiables sur le court-terme et le long-terme.

Un des compteurs installé a par exemple permis d’identifier que la nouvelle infrastructure cyclable réalisée sur le boulevard Voltaire était déjà largement plébiscitée, avec une moyenne de 3 200 passages journaliers. Le profil horaire témoigne également d’une utilisation pour du déplacement domicile/travail (pic de fréquentation le matin et le soir).

Plusieurs compteurs double-sens ont également été installés pour détecter les contre-sens cyclables. Par ailleurs, le capteur ZELT permet de classifier les cyclistes en fonction de leur vitesse. Ces deux informations permettent à la Ville d’identifier la direction du flux et la vitesse des usagers pour limiter les conflits d’usage.

Un afficheur vélo de type Eco-DISPLAY Classic sera également installé sur la piste cyclable de la rue de Rivoli pour générer de l’enthousiasme autour du vélo et partager les chiffres de fréquentation avec le public.

Mesurer l’impact d’événements spéciaux : la première Journée Sans Voitures à Paris – 27 septembre 2015

Les données issues de compteurs automatiques servent dans bien des cas : pour analyser des tendances de fond (évolution de la pratique vélo, année après année), pour évaluer le degré de sensibilité à la météo, mais aussi pour mesurer l’impact d’événements spéciaux. Les données de comptage sont ainsi particulièrement parlantes pour observer les retombées de la première Journée Sans Voitures à Paris.

La boucle ZELT, compteur automatique de passage de vélos, équipe depuis plusieurs années certaines pistes cyclables parisiennes, notamment sur l’avenue Denfert-Rochereau, le Boulevard Diderot, la rue Lafayette ainsi que la rue de Rivoli.

La première édition de la Journée Sans Voitures a eu lieu le dimanche 27 septembre. Les organisateurs souhaitant favoriser les modes de transports doux ont fermé l’hyper-centre de Paris (4 arrondissements centraux, plusieurs artères adjacentes, les deux bois de Boulogne et Vincennes).

CRNIyPyW8AAd8Ar.jpg large

(Source: Agence de la Mobilité / Eco-Compteur)

Les données de comptage témoignent d’une augmentation très forte de la pratique du vélo dans les zones fermées aux voitures (+263% d’augmentation par rapport aux 3 dimanches précédents enregistré sur le compteur de la rue de Rivoli, un chiffre partiel ne prenant pas en compte les vélos ayant roulé hors de la piste cyclable). Mais également d’une augmentation forte de la pratique du vélo en général dans la ville, puisque sur les autres pistes cyclables bénéficiant de compteurs et situées hors de la zone fermée aux voitures, une augmentation globale de +52% a été enregistrée (par rapport aux trois autres dimanches de septembre).

Plus d’information sur la ZELT Urbaine